Mon corps, mon histoire

Bonjour WordPress !

Nous sommes le 16 février, et je n’ai pas du tout réussi à tenir les objectifs que je m’étais fixés !

A une époque, j’en aurais fait tout un plat. Mais plus maintenant. Ma vie ne se résume plus à une liste de point à atteindre coûte que coûte.

Mais ce n’est pas le sujet ! Aujourd’hui, je voudrais te parler de mon corps.

Si tu suis depuis le début, tu sais que j’ai été hospitalisée, et par conséquent, tu sais que j’ai du suivre un traitement médicamenteux (et pas des moindres mon bon ami!). Parmi les nombreux effets secondaires, j’ai eu droit à :

  • Une baisse de libido
  • Un besoin accru de sommeil
  • Une augmentation de l’appétit
  • Et une prise de poids

Pour plus de précision, je prenais du Zyprexa (Olanzapine), qui est un régulateur de l’humeur de la classe des neuroleptiques. Et il est fort bien connu que les neuroleptiques, ça peut faire prendre du poids…

Alors au début, je n’ai pris que 5 kilos. Ca fait pas plaisir quand on a déjà du mal avec son corps, mais bon soit, c’est pas non plus la fin du monde. Mais c’est après que ça a commencé à partir en zgeig cacahuète.

De + 5 kilos, je suis passée à + 10. Puis à + 15. Et enfin, à + 20. + 22 précisément.

Et la, je me suis dit « shit, la ça va plus »

giphy.gif

 

Bon, évidemment, plus de poids à porter pour mes os, mes articulations, accélération du rythme cardiaque plus fréquente, entre autre désagrément liés à un léger surpoids. Mais laissons de côté l’aspect médical de la chose voulez vous.

Au delà de ça, j’ai commencé à me détester. Littéralement. Comme je le disais précédemment, j’ai jamais eu un super rapport à mon corps. Mais, in fine, je me suis rendue compte que j’avais franchement pas à me plaindre à l’époque.

Et donc me voilà, face au miroir, cruel juge de mon enveloppe corporelle. Je m’observe, me scrute sous toutes les coutures, essayant de faire renaître en moi un sex appeal que je croyais disparu.

« Hé, j’ai des vergetures ici… ma peau est toute craquelée :(«  « Et quand je me mets comme ça, c’est vraiment pas esthétique… » « Hmm… Difforme, c’est le mot. »

Voici quelques exemples de phrases qui se trouvaient dans ma tête chaque matin et chaque soir. Sans parler de la séance d’habillage. On a beau avoir de super belles fringues, rien ne nous feet perfectly. Alors on se contente de se cacher sous des trucs amples, un coup de rouge à lèvres, et bisous à ce soir.

Ca a duré quelques mois comme ça. Je me remontait le moral en me disant « quand je changerais de traitement, je perdrais du poids », ou « quand je me mettrais au sport, je perdrais du poids ».

And here we are. Février 2019. J’ai toujours pas commencé le sport, (à part l’équitation), mais j’ai changé de traitement. Différente molécule, mais principe similaire. J’ai perdu 4/5 kilos (ça dépends des jours). Mais évidemment, c’était pas assez.

La vie est bien faite. Je suis très cartésienne et je ne crois pas au destin. Mais c’est tout de même déroutant à quel point la vie peut nous surprendre parfois, et comme on se dit « les choses arrivent toujours au moment où on en avait besoin… »

Ainsi, j’ai rencontré des personnes. Des femmes comme des hommes. Avec qui j’ai discuté, avec qui j’ai échangé. Sur la confiance en soi, sur la prise de poids, sur l’image qu’on se fait de soi. Et encore une fois, si ces discussions avaient eu lieu il y a plusieurs années en arrière, elles seraient rentrées par une oreille et ressortie par l’autre. Mais pas cette fois.

Cette fois, je me suis remise devant mon miroir. Je me suis observée, je me suis scrutée sous toutes les coutures, et j’ai essayé de faire renaître en moi un sex appeal que je croyais disparu. Et quelle ne fut pas ma surprise quand, dans le reflet du miroir, je me suis trouvée… changée.

Ce n’étais pas mon corps qui avait changé. Enfin si. J’avais donc 18 kilos en plus, j’ai vieilli de 2 ans, et mes cheveux avaient poussés. Mais ça, c’est l’image objective que je voyais déjà.

Non, ce qui avait changé, c’était mon regard.

Ce même regard critique et violent que je posais sur mon corps, quelques mois auparavant. Ce regard la, il était devenu tendre, et bienveillant.

« Hé, je suis devenue une femme ! » « Mon corps raconte une histoire, mon histoire » « Bah quoi, il paraît que les hommes aiment ça les femmes avec des formes.. »

Mon discours intérieur avait changé. Et j’avais envie que mon discours extérieur aussi change.

Alors j’ai changé de fringues. J’ai racheter une veste, quelques pulls, un pantalon. Rien de bien fou, mais c’était suffisant. J’ai racheté des pulls a ma taille, un pantalon qui me faisait un bon boule (lel), et j’ai composé avec ce que j’avais déjà dans ma garde robe.

Et croyez le ou non, mais depuis ce jour la, j’ai l’impression de m’assumer un peu plus. Ca peut sembler superficiel, de changer de garde robe. Mais ça permet de renvoyer une image plus proche de celle qu’on se fait de soi. Et comme on se sent mieux, on oublie un peu son corps. On arrête un peu de se sentir tâche dans son groupe d’ami. On se sent un peu plus à sa place. Et ça, ça ouvre des portes. Ca laisse place à des sourires, à de la spontanéité, à plus d’aisance. On se sent plus légère, sans mauvais jeu de mots.

Et puis évidemment, en plus de ces rencontres qui m’ont énormément aidées, mon parcours mental a été accompagné par des découvertes, notamment grâce à internet, qui n’ont fait que renforcer la nouvelle image que je me faisais de moi. Je vous les met ci dessous :

https___78.media.tumblr.com_5a3182b4711978222b23396b9efbf99b_tumblr_o5kxbayez01qi6kxbo1_1280

Lady speech

Capture.PNG

Les glorieuses

 

 

 

 

Il ne parlent pas tous que de poids. Mais tous témoignent du corps féminin, de la féminité, de la confiance en soi, des tabous et non dits, qui d’ailleurs mériteraient d’être criés sur les toits.

J’étais déjà très branchée développement personnel, hygiène mentale et réflexions existentielles. Mais avoir pris 20 kilos, ça m’a ouvert des perspectives. Ca m’a amenée à m’intéresser à mon corps. Ca m’a amenée à me remettre en question, et bousculer les croyances que j’avais jusqu’alors.

Aujourd’hui, je ne peux pas dire que j’adore mon corps. Mais je ne peux pas non plus dire que je le déteste. Je pense que je suis dans une espèce de phase d’acceptation.

Si je devais donner mon avis sur le surpoids, je le ferais d’une manière très rationnelle. C’est à dire que je pense qu’il est important pour sa santé de faire attention à cela. Cependant, même si l’on sait actuellement que le surpoids est le facteur de nombreuses maladies, s’il s’avère que toi, tu es en bonne santé, que ton médecin à établi un bilan complet et t’a expliqué que tu ne courrais pas de risques de diabète, de maladies cardiovasculaire et autres atteintes physiologiques, alors je ne peux que t’encourager dans ta quête de la confiance en toi.

Je fais partie de celles qui ne considère pas cela comme une preuve de lâcheté que de vouloir perdre du poids. Et je fais aussi partie de celles qui pensent que pour changer, il faut commencer par s’accepter telle que l’on est.

Cela peut sembler paradoxal, mais c’est dans cette ambivalence que se trouve, à mes yeux, la clé d’un épanouissement personnel certain.

Alors voila WordPress. J’ai testé pour toi : prendre 20 kilos en plus. Et tu sais quoi ? Je ne regrette rien.

http___amazigh24.ma_media_2015_12_edith-piaf-4-1024x768

 

Source de la photo en tête : http://www.student-rag.co.uk/wp-content/uploads/2017/12/body-positive.jpg

Un commentaire sur “Mon corps, mon histoire

  1. COUCOU, ton histoire est ton histoire , oui ,tu avanceras petit a petit avec des hauts et des bas,
    mais toujours tu avanceras, la vie t’aidera en ce sens.
    Prends ta place dans celle ci ne reste pas sur le bord, prends la à bras le corps et avance avec elle.

    j’ai eu un peu de peine , hier, en te lisant, mais ce sont tes ressentis, ils ont aussi des échos !

    ALORS MA GRANDE FONCE , et tu verras les résultats

    de gros poutoux ! MAMOUNE

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s