Inspirations et projets de vie

Pour commencer cet article… Je vais me présenter. Un peu plus en détail que dans la page de présentation du blog.

Vous l’aurez compris, je suis quelqu’un de profondément humaniste. Idéaliste sur les bords, j’aspire à rendre la vie des gens meilleurs, dans tous les aspects qu’il m’est possible d’exploiter.

Dans mon sillage de vie, je la découvre et redécouvre chaque jour, au travers de nombreuses recherches sur internet. Philo, socio, psycho, médecine, biologie, écologie, environnement, politique, économie, éducation, communication, tout y passe.

Tant et si bien que je suis en véritable ébullition neuronale. Je ne sais plus ou donner de la tête, j’oublie que j’ai encore un rapport de stage à terminer, et un BTS production horticole à décrocher en juin.

Mais d’ailleurs… Pourquoi un BTS horti?

Parce qu’à l’époque ou je m’orientai (2016), je découvrais fraîchement la face « altermondialiste » de la planète, et tous ses enjeux écologiques.

J’ai découvert des mouvements verts, comme les colibris, l’alimentation biologique, je me suis intéressée  et ai essayé le végétarisme et le véganisme. J’ai entendu parler du crudivorisme, puis je suis revenue à une alimentation plus classique, inspirée de Marion Kaplan et la Paleobiotique… (et au final, je mange toujours des cochonneries lol). J’ai découvert le monde du fitness et du yoga, j’étais déjà très inspirée par les spiritualités bouddhistes, hindouistes, taoistes…

Dans le même temps, je découvrais des médias alternatifs (Data gueule, Mr Mondialisation), et il y a eu les élections, en 2017. Une véritable ouverture sur le monde politique et économique avec Mélenchon et la France insoumise, des blogs comme la Relève et la Peste (Etienne Chouard..)

Et évidement internet. Des youtubeurs (Autodisciple, Juliana Fitness Bien être, La Carologie, Le corps la maison l’esprit, Gabriel Luneau), des instagrameuses (Gypson, The southern Yogi, Like a girl Fitness), le site Madmoizelle..   Les livres de Christophe André, de David Servan Schreber.

Entre temps, il y a eu une perdition. Une rupture, une dépression, des troubles de l’humeurs… Des pleurs, des crises d’angoisses, des hommes et des soirées, de la fatigue et re des pleurs et des crises d’angoisses…

Mais je sens depuis ce début d’année 2018 un vrai changement dans ma vie. Pour la première fois, je fais face à mes peurs. Pour la première fois, je mets à plat qui je suis, sans pour autant faire table rase de mon passé. Pour la première fois, je suis face à moi même et le monde entier qui me tend les bras. L’adrénaline coule à flot, la vie me hurle de vivre, vite, ça urge, on a qu’une vie! Mais..

Pour la première fois de ma vie, j’apprends à ralentir. Pour la première fois de ma vie, je me rends compte que rien ne presse. Que j’ai le temps. Que je n’ai QUE 20 ans.

Eh, ça ressemble au récit idéal de la prise de conscience idéale pour une vie idéale non?

Mais je veux que tu saches, toi qui me lis : je galère! Orelsan me murmure à l’oreille « Ca fais mal à la fierté j’ai du mal à l’admettre mais j’ai jamais été aussi perdu »

e30f21a0097dc6b5b33260053b72368b.jpg

Pourtant, dans ma perdition, je sens comme un mouvement vers l’avant, un mouvement vers le soleil. Dans ma perdition, j’ai l’impression d’être un peu plus proche de ce que je voudrais être. Parce que quand il n’y a rien qui vous retiens, ça veux alors dire que rien n’est impossible. 

Ce qui m’intéresse, dans tous les sujets que j’ai pu citer, c’est l’Humain. C’est sa résilience, c’est sa lumière, son intelligence et son intelligence émotionnelle. C’est aussi la vérité et la justice, rendre à chacun l’autonomie qu’il se devrait d’avoir, sans non plus tomber dans l’individualisme exacerbé (un peu dans l’ère du temps). Ce qui m’interesse, c’est la résolution des problèmes, à mon échelle, autant que je peux le faire. Ce qui m’interesse, c’est l’harmonie, pour réveiller ce qu’il y a de meilleur en l’Humain.

Personnellement, j’ai un petit côté perfectionniste et control freak, ce qui fais que j’ai un certain penchant plus prononcé pour la médecine, la santé etc. La nature ne m’as pas doté d’un cerveau gauche plus actif que mon cerveau droit, ce qui fait que, paradoxalement avec mes propos précédant, un peu de mal avec l’organisation et la précision. Tout ça pour vous dire que médecine j’adore, mais on oublie.

Mais! Depuis 2 ans maintenant revient un sujet qui m’intéresse fortement : la naturopathie. Je suis de ceux qui se rappelle de l’homéostasie de notre corps. Je suis de ceux qui pensent que ce dernier est notre premier médicament. De ceux qui veulent reconnecter l’homme à la nature, à sa nature, sans pour autant tomber dans un délire commercial et/ou trop New Age. J’aimerais, de plus, participer à la valorisation et à la reconnaissance de cette profession.

En effet, le diplôme de Naturopathe n’étant pas reconnu par l’état, n’importe qui peut se prétendre Naturopathe. C’est pourquoi j’estime que pour donner du poids à sa formation, il faut en plus, des bases en médecine allopathique, conventionnelle comme on dit. Alors, ma solution (pour le moment), c’est de passer par un IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers). Bases médicales, expériences, méthodologie, face à face avec mes peurs (éméthophobe, vous vous rappelez?) Thérapeutique, et en même temps tellement épanouissant.

Je ne mentirai pas, j’ai peur lol! La dans ma tête je me vois déjà en train de m’arracher les cheveux sur de la biologie complexe, au bord de la crise d’angoisse! Mais ça, c’est mon côté panique à bord. Qui d’ailleurs, est en cours de traitement hihi!

Après mon BTS, je prends une année « sabbatique », pour prendre le temps de mettre tout bien à plat, tout bien apprendre la gestion de son stress et faire une vraie TCC! Je vais bosser un peu, me faire quelques sous, m’acheter une voiture, et m’orienter vers un MLJ (Mission Locale Jeune), laquelle, en plus de m’aider financièrement, m’orientera certainement vers des centres d’orientation (ça fais beaucoup d’orientation, gaffe à pas perdre le nord!).

Enfin voilà, petit résumé d’où j’en suis dans ma vie. Et pour conclure, quelques remerciements aux êtres qui me sont chers, sans qui je ne tiendrais pas la route…

Merci à ma Maman d’avoir et de faire encore tant pour moi, de m’accompagner de m’aider à baliser ma route, il n’y a pas de mots pour décrire l’ampleur de la reconnaissance éternelle que j’ai envers elle.

normal_reconnaissance__ternelle-1473006247

 

Merci à mon Papi d’être l’érudit qu’il est, d’être mon inspiration et aussi à l’écoute qu’il l’est. Merci à mon oncle Pascal d’être également source d’inspiration et une oreille attentive.  Ma famille est en certains points un grand modèle de résilience, et en ça, je ne pouvais pas mieux tomber. Merci à mes amis d’être là, et même quand ils ne le sont pas, rien ne change. Anna, Alan, Emma, Flo. Vous êtes mes pilliers ♥

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s